La--Médiathèque-fait-peau-neuve

La Médiathèque fait peau neuve

 

A compter du 1er octobre, la Médiathèque du centre-ville rouvre ses portes pour écrire un nouveau chapitre de l'histoire de la vie culturelle salonaise. Les travaux réalisés se traduisent par une réorganisation pertinente des différents secteurs documentaires, une augmentation de l’espace animation, l'amélioration des lieux de détente et la création d’un prêt retour centralisé. Mais au titre des nouveautés, deux changements majeurs interviennent. A savoir, l'ouverture dominicale en matinée et la gratuité du réseau Médiathèque de la Ville. N'attendez plus pour découvrir votre nouvel espace de vie, 100 % culture, 100 % gratuit ! (Pour un nouvel abonnement, vous munir d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile) Renseignements au 04 90 56 74 16.

[Actualités]
7ème Ciném’arabe

cinemarabe

Du 15 au 17 novembre, l’association « Salon-Djezair » présente son 7ème « Ciném’arabe »au cinéma Les Arcades : trois fictions et un documentaire, en version originale sous-titrée en français. Prix des places : 7 €90 / Le « PASS » : 20 € pour les 4 films...

 

 

 

...

 

 

Vendredi 15/11 à 21h : soirée d’ouverture

« Papicha », film algérien de Nouria Meddour (durée 1h25)

Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux « papicha », jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

 

Samedi 16/11 à 19h (en sortie nationale)

« Noura Rêve », film tunisien de Hinde Boujemaa (durée : 1h30)

5 jours : c’est le temps qui reste avant que le divorce entre Noura et Jamel, un détenu récidiviste, ne soit prononcé. Noura, qui rêve de liberté, pourra alors vivre pleinement avec son amant Lassad. Mais Jamel est relâché plus tôt que prévu, et la loi tunisienne punit sévèrement l’adultère. Noura va devoir jongler entre son travail, ses enfants, son mari, son amant, et défier la justice !

Samedi 16/11 à 21h15 : soirée débat animée par l’artiste et journaliste syrien Abdul Sattar Alherek

« Pour Sama », film syrien de Waad al Kateab et Edward Watts… (durée : 1h35)

Waad al Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue : elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays… Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

 

Dimanche 17/11 à 16h30 (en avant-première)

« Adam », film marocain de Maryam Touzani (durée : 1h38)

 

Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d’une fillette de 8 ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Quand Samia, une jeune femme enceinte, frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que sa vie va changer à jamais. Une rencontre fortuite du destin, deux femmes en fuite, et un chemin vers l’essentiel.

Cette première collaboration de Flav Martin et Jerry Marotta est une réussite: reposant, richement arrangé et porté par d’excellents musiciens!

Immédiatement, leur album « Soul Redemption » nous plonge dans l’ambiance, la musique voulue par le binôme: un rock acoustique à la mélodie porteuse dans une esthétique World Music. Pas de construction alambiquée ou de soli enflammés mais une musique suave: le chant de Flav Martin s’y prête totalement, un peu feutré, sans effet, accompagné par des percussions de Jerry Marotta soigneusement choisies, menant vers l’Amérique du Sud. Langoureux, ensoleillé, nectar pour nos oreilles. Entrée : 18€